Le Fer et les Fleurs : Étienne-Nicolas Méhul (1763-1817)

Livres Ouvrages scientifiques
Alexandre Dratwicki, Étienne Jardin
Cherubini, Luigi
Méhul, Étienne-Nicolas
Collection : Actes Sud / Palazzetto Bru Zane 708 pages | ISBN 978-2-330-08019-8 | 2017 Lire l'introduction du livre

Né sous l’Ancien Régime, Étienne-Nicolas Méhul (1763-1817) a traversé les tumultes de la Révolution et les ors de l’Empire pour mourir à l’aube de la Restauration. Sa musique est un parfait exemple de Sturm und Drang à la française : classique par ses formes, elle aspire à une nouvelle esthétique, celle de l’expression du sentiment dans toute sa versatilité. Le style de Méhul balaye ainsi une palette de coloris très large, allant de la pompe martiale (Adrien, Horatius Coclès) à l’affliction (Mélidore et Phrosine, Euphrosine), en passant par le religieux (Joseph), le pittoresque (Les Deux Aveugles de Tolède) et même l’exotisme de l’ossianisme, alors en pleine vogue (Uthal). Si Méhul paraît plus à l’aise dans le style tragique, il laisse cependant de nombreux ouvrages légers.
À l’occasion du bicentenaire de sa mort, cet ouvrage collectif entend réaffirmer l’importance d’un artiste qui fut aussi membre actif du Conservatoire de Paris et de l’Institut de France. Des facettes encore méconnues de son catalogue y sont mises en lumière, notamment la musique de scène des Hussites, ses quatre ballets-pantomimes ou encore ses symphonies tardives. Des statistiques précises donnent une image exacte de sa présence dans la vie musicale des années 1780-1815. Enfin, l’analyse du regard que portèrent sur lui Berlioz, Cherubini et Castil-Blaze permet d’affiner les spécificités de son génie et les limites de ses expérimentations sonores, et de comprendre comment, de compositeur, il devint symbole.

La collection Actes Sud / Palazzetto Bru Zane − ouvrages collectifs, essais musicologiques, actes de colloques ou écrits d’époque − donne la parole aux acteurs et aux témoins de l’histoire artistique du grand XIXe siècle ainsi qu’à leurs commentateurs d’aujourd’hui. Avec un rythme de publication de deux à quatre ouvrages par saison, la collection abordera le répertoire romantique français et la vie musicale de cette époque sous de multiples facettes, en s’intéressant aux parcours de compositeurs illustres ou méconnus mais aussi à l’histoire du concert, des genres musicaux et des interprètes.

Alexandre Dratwicki Directeur scientifique du Palazzetto Bru Zane (Venise), docteur en musicologie de Paris IV-Sorbonne et ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome (Villa Médicis), Alexandre Dratwicki est spécialiste de la musique française du XIXe siècle. Diplômé du Conservatoire de Paris (esthétique), il a enseigné l’histoire de la musique dans plusieurs universités et a été producteur à Radio France. La publication de sa thèse, Un nouveau commerce de la virtuosité (1780-1830), a reçu le prix des Muses 2007 de l’essai. Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs dont Le Concours du prix de Rome de musique (1803-1968) chez Symétrie (2011). Étienne Jardin Docteur en histoire de l’EHESS (Paris), Étienne Jardin effectue des recherches sur la vie musicale française au XIXe siècle. Responsable scientifique des publications et des colloques au Palazzetto Bru Zane, il a dirigé les ouvrages Quatre siècles d’édition musicale (Peter Lang, 2014), Archives du concert (Actes sud, 2015) et Music and War from French Revolution to WWI (Brepols, 2017).