Le Concours du prix de Rome de musique (1803-1968)

Livres Ouvrages scientifiques
Julia LU, Alexandre DRATWICKI
Berlioz, Hector
Bizet, Georges
Boulanger, Lili
Caplet, André
Debussy, Claude
Gounod, Charles
Halévy, Fromental
Leroux, Xavier
Massenet, Jules
Pierné, Gabriel
Rabaud, Henri

En raison de son prestige, le prix de Rome fut, entre 1803 et 1968, l’objet de toutes les convoitises et de toutes les cabales. Taxé d’académisme, dénigré voire moqué, il devint le synonyme du mauvais goût d’un « romantisme » jugé décadent. Pourtant, au lieu de se borner à la répétition d’un processus immuable, le concours sut en fait s’adapter souplement à des contingences pédagogiques, politiques et esthétiques variées. Première étude d’envergure sur le sujet, cet ouvrage propose une vue d’ensemble de l’histoire de l’épreuve et de son fonctionnement, et offre plusieurs focalisations sur des aspects précis du concours. Il devenait urgent de rendre à cette institution sa véritable place dans l’histoire de la musique française et de rectifier les mythes et croyances qui entourent encore le si célèbre « prix de l’Institut ».

Julia Lu Premier prix de piano du conservatoire de Sydney, Julia Lu a obtenu successivement un master de musicologie à l’université de Melbourne et un doctorat au Royal Holloway (Université de Londres). Ses recherches portent sur la musique française du XIXe siècle, les pratiques d’interprétation et le répertoire pour piano. Elle est actuellement professeur à l’université de Melbourne. Alexandre Dratwicki Directeur scientifique du Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française (Venise), docteur en musicologie et ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome (Villa Médicis), Alexandre Dratwicki a écrit plusieurs articles sur la musique française des XVIIIe et XIXe siècles. Diplômé du Conservatoire de Paris (esthétique), il a enseigné l’histoire de la musique dans plusieurs universités françaises et a été producteur à Radio France (« La Querelle des Bouffons » et « Sortez les jumelles » en 2006-2007). Alexandre Dratwicki a notamment publié Un nouveau commerce de la virtuosité aux éditions Symétrie (2005), qui a obtenu le prix des Muses de l’essai. En tant que chercheur, il s’intéresse particulièrement aux notions de virtuosité et d’académisme musical (prix de Rome).