Herculanum

Livre-disque CD Opéra français
David, Félicien
Brussels Philharmonic - Flemish Radio Choir - Hervé Niquet - Véronique Gens, Karine Deshayes, Edgaras Montvidas, Nicolas Courjal, Julien Véronèse
Collection « Opéra français » du Palazzetto Bru Zane (Ediciones Singulares) | 2 CD | 2015 | Volume 10

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain. Pour le confort de l’utilisateur, le contenu est affiché ci-dessous dans une autre langue. Vous pouvez cliquer le lien pour changer de langue active.

Félicien David was already famous through his ‘ode-symphonie’ Le Désert (1844) when his opera Herculanum was first staged at the Paris Opéra in 1859. This ambitious work, later to gain him entrance to the Opéra-Comique and the Institut de France, also played a part in earning him the Légion d’Honneur. Leaving behind the Middle Eastern inflections of his earlier scores, Herculanum is a remarkably strong composition (vast, intensely dramatic scenes), impressive in the diversity of its style (including Verdian influences) and its vocal variety (including the rare coloratura contralto voice often used by Rossini). There is also a fantastic vein, as made popular by Boieldieu (La Dame blanche, 1825) and Meyerbeer (Robert le Diable, 1831); but the supernatural is used here to serve an openly stated mysticism: the eruption of Vesuvius brings a spectacular, cataclysmic ending, signifying the decadence of the ancient world and the triumph of Christianity.

Tracklist

Sommaire du livre :
Ralph P. Locke, Félicien David : une étoile plutôt qu’un satellite
Étienne Jardin, ‘Herculanum’ dans la production de David
Hector Berlioz, Compte rendu de la création
Alexandre Dratwicki, ‘Herculanum’ à l’heure des mutations du grand opéra français
Gunther Braam, La réception dans la presse contemporaine
Joseph Méry, À Lilia

CD 1

1- Introduction

Acte I
2- Gloire, gloire à toi (Nicanor, la Cour d’Olympia)
3- Oui, j’ai passé les mers (Olympia, Nicanor, la Cour d’Olympia)
4- Marche
5- Pour célébrer le jour (Nicanor)
6- Du sang ! Du sang ! (Olympia, Nicanor, la Cour d’Olympia)
7- Dans une retraite profonde (Lilia, Olympia, Hélios, Nicanor)
8- Votre Dieu, votre foi (Olympia, Nicanor)
9- Le monde est conquis (La Cour d’Olympia)
10- Quels sont les noms (Lilia, Olympia, Hélios)
11- Noble Hélios, en ton absence (Olympia, Hélios)
12- Réponds ! (Olympia, Hélios)
13- Tout est soumis à ma puissance (Olympia)
14- Déesse des plaisirs (Olympia, Hélios)
15- Buvons ! Buvons encore à la Reine ! (La Cour d’Olympia)
16- Les convives joyeux boivent (Olympia)
17- Bois ce vin que l’amour donne (Olympia, la Cour d’Olympia)
18- Hélios ! Obéis (Olympia, Hélios)
19- Dieu ! Quel monde nouveau (Olympia, Hélios, la Cour d’Olympia)
20- À toi, reine ou déesse ! (Olympia, Hélios)
21- Je veux aimer toujours (Olympia, Hélios, la Cour d’Olympia)
22- Malheur ! Malheur ! (Olympia, Nicanor, Magnus, la Cour d’Olympia)
23- Un ange m’apparut (Olympia, Nicanor, Magnus, la Cour d’Olympia)
24- Rions de ce prophète (Olympia, Nicanor, Magnus, la Cour d’Olympia)

Acte II
25- Prélude
26- Seuls, dans la nuit (Les Chrétiens)
27- Roi du ciel (Les Chrétiens)
28- Gardes ! Dispersez-la (Lilia, Nicanor)
29- Non, je ne puis souffrir (Lilia, Nicanor)
30- Toi chrétien ! (Lilia, Nicanor)
31- Oui, j’ai menti (Lilia, Nicanor)
32- Me voilà libre enfin (Lilia, Satan)
33- Je veux aimer toujours (Lilia, Hélios, Satan, Choeur)

CD 2

Acte III
1- Ô jour d’ivresse ! (La Cour d’Olympia)
2- Ce palais... ce festin (Olympia, Hélios)
3- Ô jour d’ivresse ! (La Cour d’Olympia)
4- Pas des Muses
5- Hélios !... Il est là... (Lilia, Olympia, Hélios, la Cour d’Olympia)
6- Je crois au Dieu (Lilia, la Cour d’Olympia)
7- Qu’on l’emmène (Lilia, Olympia, Hélios, Satan)
8- Suis-la donc (Lilia, Olympia, Hélios, Satan)
9- Parle, réponds, décide ! (Lilia, Olympia, Hélios, Satan)
10- Hélios ! Je t’appelle (Lilia, Olympia, Hélios, Satan)
11- Enfin tu crois à ma tendresse ! (Lilia, Olympia, Hélios, Satan, la Cour d’Olympia)

Acte IV
Premier tableau
12- Prélude
13- Oui, Satan est vainqueur (Satan)
14- Le proconsul ! (Satan, les Esclaves)
15- Amis, marchons ! (Satan, les Esclaves)
16- Allez, dans la nuit profonde (Satan, les Esclaves)
Deuxième tableau
17- Dieu ne m’a pas frappé (Lilia, Hélios)
18- Oui, j’ai mérité l’anathème (Lilia, Hélios)
19- Ah ! Malgré moi, j’oublie (Lilia, Hélios)
20- Mon Dieu ! Ce pardon qu’il demande (Lilia, Hélios)
21- Viens ! La mort, qui nous purifie (Lilia, Hélios)
22- Ah ! Malheur ! (Lilia, Olympia, Hélios, Satan, Magnus, le Peuple)
23- Ô terreur ! (Lilia, Olympia, Hélios, Satan, Magnus, le Peuple)
24- Eh bien ! S’il faut que dans ce jour (Lilia, Olympia, Hélios, Satan, Magnus, le Peuple)