Gustave Charpentier et son temps

Livres Ouvrages scientifiques
Michela NICCOLAI, Jean-Christophe BRANGER
Charpentier, Gustave
Préface de Catherine Massip
Préambule de Gérard Condé

Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2013
Livre broché | 15 x 21 cm | 25 € | 300 pages | ISBN 978-2-86272-642-7

Gustave Charpentier et son temps

Le présent ouvrage rassemble huit contributions de musicologues, centrées sur la personnalité et l’œuvre de Gustave Charpentier (1860-1956) que l’on associe encore trop souvent à un seul ouvrage, Louise, opéra créé avec succès à l’Opéra-Comique en 1900. Précédées d’une préface de Catherine Massip, directrice honoraire du département de la Musique (BnF), et d’un préambule du compositeur Gérard Condé, ces contributions sont rédigées dans des perspectives originales, car, outre Louise, elles étudient des œuvres moins connues du compositeur – la cantate Didon, les deux envois de Rome, les mélodies –, mais aussi ses relations avec d’autres personnalités emblématiques de la musique française (Berlioz) ou ses contemporains (Massenet, Debussy, Hahn et Bruneau) ainsi que la fonction sociale de sa pensée créatrice et musicale. Le portrait alors dessiné est celui d’un compositeur qui, pour reprendre ses propres termes, a consacré son existence à l’ « Art de la Beauté ».

Michela Niccolai Michela Niccolai, musicologue, a achevé un contrat post-doctoral à l’Université de Montréal (OICRM) avec un projet sur les écrits musicaux et sociaux de Gustave Charpentier (en cours d’édition, Vrin, MusicologieS). Elle a soutenu sa thèse de doctorat consacrée à ce compositeur à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne (France) en cotutelle avec la Faculté de Musicologie de l’Université de Pavie. Celle-ci vient de paraître : La Dramaturgie de Gustave Charpentier, Turnhout, Brepols, 2011 (Speculum Musicae, 17). Elle prépare l’édition critique des Mémoires de Charpentier (Symétrie – Palazzetto Bru Zane) ainsi que des ouvrages collectifs : Verdi Reception, avec Lorenzo Frassà (Brepols), Beyond the Stage : « Musical Theatre and Performing Arts between « fin de siècle » and the « années folles », avec Giuseppe Montemagno (Ut Orpheus Edizioni), Orchestral Conducting in the Nineteenth Century, avec Roberto Illiano (Ut Orpheus Edizioni), et Gustave Charpentier et son temps, avec Jean-Cristophe Branger, (PUSE). Auteur de nombreux articles sur l’opéra en France et en Italie à la fin du XIXe siècle, elle a fondé, avec Rémy Campos et Pierre Sérié, le chantier thématique de recherche « Les mises en scène lyriques à Paris (1830-1930) » avec le Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française. Jean-Christophe Branger Agrégé de musique et docteur en musicologie, Jean-Christophe Branger est maître de conférences habilité à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne. Ses travaux portent essentiellement sur la musique française de 1870 à 1914 et plus particulièrement sur Massenet, Bruneau et Debussy. Il coorganise depuis plusieurs années les colloques des biennales Massenet dont les actes sont publiés dans la collection « Musique et musicologie » qu’il dirige aux Publications universitaires de Saint-Étienne. Il est aussi l’auteur de nombreux articles, d’une édition de la correspondance d’Alfred Bruneau à Étienne Destranges (Champion, 2003) et, en collaboration avec Sylvie Douche et Denis Herlin, d’un important volume consacré à Pelléas et Mélisande (Symétrie 2012), couronné par le Prix des Muses 2013 du document.