Ce que dit la musique

Hermione QUINET
Fanny Gribenski et Étienne Jardin
Beethoven, Ludwig van
Berlioz, Hector
David, Félicien
Gounod, Charles
Halévy, Fromental
Meyerbeer, Giacomo
Mozart, Wolfgang Amadeus
Rossini, Gioachino
Thomas, Ambroise
Wagner, Richard
Collection : Actes Sud / Palazzetto Bru Zane 409 pages | ISBN 978-2330057688 | 2016

Orientée par son médecin vers les salles de concert et d’opéra de Paris – afin de traiter une dépression liée au deuil de son époux –, Hermione Quinet livre en 1893, avec Ce que dit la musique, un « hymne de reconnaissance » à l’art musical. Impressions d’auditrices, savoirs artistiques, historiques et philosophiques, ainsi que souvenirs personnels se mêlent dans cet ouvrage pour rendre compte de l’effet des séances de la Société des concerts du Conservatoire et des représentations de l’Opéra de Paris sur l’auteure. Organisé en chapitres centrés sur des œuvres ou des compositeurs, le livre fait la part belle à Beethoven, Mendelssohn, Mozart, Meyerbeer, Halévy ou encore Gounod tout en témoignant de la redécouverte des compositeurs anciens (notamment Bach).

La collection Actes Sud / Palazzetto Bru Zane − ouvrages collectifs, essais musicologiques, actes de colloques ou écrits d’époque − donne la parole aux acteurs et aux témoins de l’histoire artistique du grand XIXe siècle ainsi qu’à leurs commentateurs d’aujourd’hui. Avec un rythme de publication de deux à quatre ouvrages par saison, la collection abordera le répertoire romantique français et la vie musicale de cette époque sous de multiples facettes, en s’intéressant aux parcours de compositeurs illustres ou méconnus mais aussi à l’histoire du concert, des genres musicaux et des interprètes.

Fanny Gribenski Ancienne élève de l’École normale supérieure de Lyon, agrégée de musique et diplômée du Conservatoire de Paris en histoire de la musique et en esthétique, Fanny Gribenski vient d’achever à l’École des hautes études en sciences sociales une thèse intitulée L’Église comme lieu de concert (1830-1905). Elle enseigne actuellement à l’université d’Evry-Val-d’Essonne où elle est également chercheure associée au laboratoire Recherche Arts Spectacle Musique. Étienne Jardin Docteur en histoire de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris), Étienne Jardin effectue des recherches sur la vie musicale française de la fin du XVIIIe au début du XXe siècle. Cofondateur et directeur de publication de la revue électronique Transposition. Musique et sciences sociales (2010), il est aujourd’hui responsable scientifique des publications et des colloques au Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française. Il a publié Archives du concert et participé au collectif Le Concerto pour piano français à l’épreuve des modernités, livres parus dans la collection Actes Sud / Palazzetto Bru Zane en 2015.