Cycle
Fauré et ses élèves

La flûte à l'épreuve

Musique de chambre
À la Belle Époque, le répertoire pour flûte accompagnée s’enrichit essentiellement de deux manières : la composition de sonates et l’écriture de pièces de concours. Dans le cadre des premières, le piano peut prendre une place telle que l’œuvre – à l’image de la Sonate pour piano et flûte de Charles Koechlin – pourrait tout à fait être considérée comme un duo. Les secondes, en revanche – notamment la Fantaisie de Fauré (1898) et le Cantabile et Presto d’Enesco (1904), pour le concours du Conservatoire –, ont pour but de tester les capacités du soliste : sa dextérité, sa pureté d’émission de son, ses capacités d’expression. Si le piano reste en retrait pour laisser l’élève briller, la musicalité de ses pièces doit être au rendez-vous.

Dates

ven. 19 avril 2024
19.30
Palazzetto Bru Zane, Venise

Interprètes

Alexis Kossenko flûte
Vassilis Varvaresos piano

Programmation

Gabriel FAURÉ
Fantaisie pour flûte et piano, op.79

Georges ENESCO
Cantabile et Presto pour flûte et piano :
Cantabile – Presto

Eugène COOLS
Sonate pour flûte et piano, op. 64

Charles KOECHLIN
Sonate pour flûte et piano, op. 52 :
Adagio molto tranquillo – Allegretto – Final

Louis MASSON
Andante pour flûte et piano
Bru Zane Mediabase
Ressources numériques autour de la musique romantique française
La plateforme héberge des notices de présentation (personnes, œuvres ou thèmes) rédigées par des musicologues et des historiens en lien avec l’équipe du Palazzetto Bru Zane.